La gestion d’une entreprise en ligne est un modèle d’entreprise assez unique puisqu’il fait partie des rares qui nous permettent de travailler de chez nous en pyjama ou en maillot de bain à l’autre bout du monde. Mais même si cela peut sembler très tentant, l’entrepreneuriat demande quelques challenges. Je pense au fait d’être totalement responsable de la viabilité de son entreprise, de devoir gérer son temps et son organisation sans personne pour nous aider et… De faire face à un état d’esprit pas toujours coopératif. J’ai constaté qu’il y a 3 changements d’état d’esprit à faire pour commencer à générer des revenus en ligne.

3 croyances limitantes sur la vente en ligne

3 fausses idées sur la vente en ligne

“Tout doit être parfait”

On a tendance à penser que les choses doivent être PARFAITES pour être partagées. “Envie de vendre une formation ? Oui mais j’attendrais qu’elle soit parfaite pour la vendre”. La vérité c’est que rien n’est jamais parfait… Lancez vos produits lorsqu’ils sont prêtes, pas parfaits, parce qu’ils ne le seront jamais. Quand il s’agit de proposer nos créations, on a tendance à prendre beaucoup plus de temps que nécessaire pour les commercialiser, parce qu’à nos yeux il y a toujours une chose à modifier ou améliorer… Malheureusement ce genre de pensée nous fait perdre du temps et de l’argent. Lancez votre produit et améliorez-le par la suite grâce aux retours de vos clients. Ils seront votre meilleur juge pour déterminer si votre produit nécessite plus de travail ou s’il apporte autant de valeur que prévu.

Article lié : 8 fausses idées sur la newsletter

“La quantité de travail est insurmontable”

En tant qu’entrepreneure, on a beaucoup de responsabilités et cela peut être assez oppressant. On doit porter la casquette de cheffe d’entreprise, de community manager, de développeur, de commercial… Mais malgré toutes ces choses qui peuvent sembler être un poids, on a aussi une grande liberté. On est libre de décider quand et comment on va travailler, on est libre de définir les règles de notre travail et ça, c’est une aubaine. Le fait de devoir assumer diverses responsabilités est en fait une bonne chose puisque cela enrichit notre expérience. On acquiert des compétences que l’on aurait même pas envisagé sans l’entrepreneuriat. Le simple fait de prendre la décision de créer un produit puis de le commercialiser est une grande étape, c’est une belle aventure à vivre.

Article lié : 20 citations inspirantes de Marie Forleo

“C’est la honte de ne rien vendre”

La peur de l’échec peut nous empêcher de faire énormément de choses.  On a grandit avec cette idée de compétition, avec cette idée que dans la vie il y a des gagnants et des perdants mais pas d’entre-deux. Soit on réussi ce que l’on entreprend, soit on rate et cela marque la fin de quelque chose. Mais au lieu de considérer les échecs de manière si négative, considérez-les plutôt comme des leçons. Chaque erreur commise peut vous enseigner quelque chose si vous prenez le temps d’analyser ce qui s’est passé. Cela peut vous apprendre à développer une meilleure façon de vendre, de produire, de commercialiser… Alors ne laissez pas la peur de l’échec ou l’échec vous empêcher d’avancer. Vous pouvez toujours faire mieux.

Livre conseillé : Les vertus de l’échec – Charles Pépin

Se débarrasser de ces 3 pensées limitantes demande du temps et des efforts, mais cela peut changer votre vie entrepreneuriale. Comme dirait Oprah Winfrey “On devient ce que l’on croit”. Vous avez la capacité de changer votre état d’esprit et donc votre aventure alors ne vous gênez pas.

Quelle pensée limitante avez-vous sur ce sujet ?

Même si cela peut sembler très tentant, l’entrepreneuriat demande quelques challenges. Vous êtes responsable de la viabilité de votre entreprise, de devoir gérer votre temps, votre organisation sans personne pour vous aider et… De faire face à un état d’esprit pas toujours coopératif. Découvrez les 3 changements d’état d’esprit à faire pour commencer à générer des revenus en ligne.
  •  
  •  
  •  
  • 31
  •  
    31
    Partages