5 erreurs commises durant ma première année d'activité

J’ai déjà parlé des hauts et des bas sur mon blog, et j’ai même partagé en quoi consiste une de mes journées de travail et combien je gagnais à ce moment là. Mais je n’ai pas encore partagé les erreurs que j’ai faites au cours de cette première année. Une des vérités de la vie c'est que tout le monde commet des erreurs. En particulier lorsqu'on se lance dans quelque chose de nouveau et qu'on apprend au fur et à mesure. Ma première année d’entrepreneuriat a été un parcours assez intéressant. J’ai fait de nombreuses erreurs (j’en fais encore aujourd'hui) pour autant, je ne me blâme pas, ce sont des choses qui arrivent à beaucoup de gens. Que vous soyez sur le point de démarrer votre entreprise ou que vous soyez dans votre première année d’activité, une vérité demeure : vous allez commettre des erreurs. Mais si vous pouvez apprendre des erreurs commises par d’autres personnes et éviter ainsi de les commettre, autant en profiter.

Ces erreurs commises dans ma première année d'activité en tant que blogueuse

Je me suis isolée

Je vous recommande fortement de vous concentrer sur la création d’amis dans votre domaine et ce dès le début de votre aventure. Je suis heureuse avec mon entreprise et j'aime être un loup solitaire. Je me suis donc lancé dans l'aventure en me disant que je pouvais me débrouiller seule. Le hic d'abord c'est que les gens qui ne sont pas dans la même sphère que vous auront du mal à comprendre ce que vous faites. C'est toujours bénéfique d'avoir autour de soi des personnes qui comprennent ce que l'on vit ou qui sont passés par là. Par ailleurs, travailler de chez soi peut aussi vous isoler puisque notre lieu de travail est également notre lieu de vie.

Je n'ai pas été professionnelle

Et cela s'est vue de différentes manières. La première était de ne pas mettre un contrat en place. Les contrats sont essentiels pour être protégés. Quand j'ai commencé, j'ai naïvement cru que la communication par email fonctionnerait toujours très bien. Un contrat fait gagner du temps. Et si vous établissez des devis c'est encore mieux. Être cordiale c'est bien mais être professionnelle c'est mieux. Des choses ont été convenues, des délais établies, j'ai respecté ma part donc la rémunération doit être faite en temps et en heure. La deuxième c'est que pour les grands projets, je ne demandais pas d'acompte. De cette façon, je serai payée, que le projet soit annulé ou non. La troisième c'est que j'acceptais sans discuter les délais qu'on me donnait. Parfois on me donnait 3 jours pour écrire un article, le faire valider et publier. Et je m'exécutais même si la demande était faite le vendredi et impliquait que je doive travailler le weekend. C'était une source de stress totalement non nécessaire. Maintenant je fixe des délais réalistes afin de me laisser le temps de travailler dessus si mon contenu a besoin de correction. Avoir un délai qui me convient c'est avoir la garantie que je vais livrer un contenu de qualité.

Article lié : Une journée dans ma vie de blogueuse freelance

Je faisais comme tout le monde

Que ce soit pour mon style d'écriture ou les articles que je publiais. Pour la façon de calculer ses tarifs, d'échanger avec les marques. Si dans un groupe une personne disait facturer grâce à tel ou tel facteur, je faisais de même. Ou le design de mon site Web. Sérieusement, j'avais acheté un design que j'avais vu chez une blogueuse que j'aimais bien. Et quelques mois plus tard, il était partout. Je me retrouvais souvent à visiter un blog et à me rendre compte que nous avions le même thème.

Je me suis inspirée de nombreuses choses et personnes pour développer mon entreprise. Le problème concret est qu'avec cette attitude on se fond dans la masse au lieu de se démarquer. Et lorsqu'on ressemble à tout le monde autour de nous, le seul facteur de différenciation que les gens auront c'est le prix. Cela vous oblige à baisser votre prix ou à accepter ce que l'on vous propose sans négocier. Ce qu'il faut c'est que les marques choisissent de travailler avec vous grâce à ce qui vous différencie. Vos points forts et l'expérience que vous créez. Donc ne faites pas la même erreur que moi, arrêtez de regarder constamment ce que font les autres et cherchez simplement à vous inspirer.

Je n'ai pas soigné ma mailing list

L'argent est dans la mailing list. C’est quelque chose que j'ai beaucoup lu mais pas compris immédiatement. J'ai rapidement créé une newsletter mais je ne l'exploitais pas du tout. Je collectais des adresses email, mais je n'en faisais rien. J'ai passé beaucoup de temps à me concentrer sur le nombre d'abonnés plutôt que de créer une mailing avec des lecteurs dévoués. Votre compte Instagram, Facebook ou Twitter est soumis à l'autorité de la plateforme. Si Instagram décide de supprimer votre compte, il peut le faire. Si votre compte est piraté demain, il y a peu de chance, à moins d'avoir des contacts chez Insta, de pouvoir récupérer votre compte. Avec une newsletter vous gardez le contact avec vos abonnés. Vous avez un lien direct avec eux. Elle représente une grande valeur, vos abonnés fidèles sont de potentiels clients, ce sont des personnes qui ont confiance en vous et qui aiment votre travail.

Sans une liste de diffusion, vous n’avez vraiment pas d’entreprise. La vérité c'est que si vous souhaitez vendre des produits numériques, vous ne pouvez pas faire sans. N'oubliez pas que les personnes qui sont abonnés à vos mails sont des personnes qui aiment votre travail et qui sont donc de potentiel clients. Vous avez la possibilité de leur vendre votre produit directement. Il est donc essentiel que vous développiez votre liste de diffusion dès maintenant. Si vous ne vous concentrez pas sur votre newsletter, vous n'obtiendrez pas autant de résultats et aurez plus de difficulté à trouver votre client idéal.

Je n'étais pas patiente

Démarrer une entreprise de toutes sortes prend du temps. Ca demande des efforts, des essais bref vraiment beaucoup de travail et d'investissements. Et au début on a tendance à être trop dur avec soi-même, à en attendre beaucoup. Je m'en voulais de ne pas réussir à générer un salaire dès le départ, à ne pas décrocher de partenariat etc. Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que le succès d'une entreprise ne se fait pas du jour au lendemain. Cela prend du temps et demande des efforts constants. Si vous y croyez, vous devez persévérer. Même si vous avez l'impression que le début n'est pas fameux.

Par ailleurs, j'ai fait l'erreur de beaucoup me comparer aux autres blogueuses professionnelles et ça n'a pas aidé ma patience. Je me disais "son idée est géniale, pourquoi je n'y ai pas pensé ?" ou encore "pourquoi je ne gagne pas la moitié de son salaire". La comparaison ne mène nulle part que dans un espace négatif. Chaque chose se fait en son temps, en attendant, à nous de ne rien lâcher et de produire le meilleur pour développer notre entreprise.

Quelles ont été les erreurs commises dans votre première année d'activité ?

5 erreurs commises dans ma première année d'activité Freelance