Blogueuse professionnelle : ce qu’il faut savoir

Je suis blogueuse professionnelle depuis plusieurs mois maintenant, j’avais d’ailleurs pensé à vous faire un article sur le fait de devenir autoentrepreneur quand on veut monétiser son blog mais Notuxedo l’a fait très récemment et son article est très complet. Donc je vous y renvoie si jamais les démarches vous intéressent!

Depuis que j’ai décidé de franchir cette étape, je me sens libre. Je fais ce que j’aime et ça me parait irréel. Chaque jour est différent et je suis vraiment contente (et consciente) d’avoir la chance de faire un boulot que j’aime. A côté de cela, comme dans tout travail il y a certains aspects qui ne font pas autant rêver. Et c’est ce que j’ai décidé de mettre en avant aujourd’hui. Pour que, si vous souhaitez vous aussi vous lancer un jour, vous ayez toutes les cartes en main!

Blogueuse professionnelle : ce qu'il faut savoir avant de se lancer.

Blogueuse professionnelle, ce qu’il faut savoir

Les revenus ne sont pas fixes

Contrairement à un job de salarié, lorsque l’on est blogueuse professionnelle, et donc Freelance, nos revenus ne sont ni garantis ni fixes. Il y a différentes manières de gagner de l’argent : l’affiliation, les articles sponsorisés, la publicité etc. La vérité c’est que lorsque l’on effectue l’une de ces prestations, on n’est pas payé immédiatement. On envoie la facture et le client à 45 jours pour payer, et il arrive malheureusement qu’ils mettent plusieurs mois à le faire.

Plusieurs mois pendant lesquels la blogueuse n’a pas l’entrée d’argent qu’elle espérait. Sauf, si bien sûr elle vend son propre produit. Quand on a sa propre boutique et que l’on vend des choses que l’on a réalisé on obtient dans ce cas là, immédiatement ces gains. Et ça, c’est honnêtement un plus. Donc ce que je recommanderais personnellement c’est de ne pas compter sur des collaborations pour se faire un salaire. D’abord vous ne savez pas combien vous en aurez par mois, mais en plus vous n’aurez pas immédiatement votre gain.

Article lié : Comment rester active tout en travaillant derrière un bureau

On peut être soumis à beaucoup de pression

Il y a différents types de pressions que l’on peut vivre lorsque l’on est blogueuse professionnelle. D’abord celui de rester créative et de continuer, mois après mois, à créer du contenu de qualité. Que ce soit en article, en photo ou autre. Être créative c’est être sûre d’avoir un rythme régulier.

A côté de cela il y a également la pression que nous mettent les personnes avec qui on collabore. Je pense notamment à celles qui relancent 5 jours après la réception du colis pour avoir une publication. Alors que concrètement, personne n’a le temps de tester un produit en aussi peu de temps… Et en plus de cela, les mails ne sont pas toujours aimables. Il faut donc savoir gérer ce genre de pression et surtout savoir rester professionnelle et cordiale.

Il faut être motivée

Quand on est blogueuse professionnelle notre entreprise c’est nous-même. Il n’y aura personne pour nous dire de nous lever le matin, d’arrêter de prendre des pauses, de rester concentré etc. Tout le monde n’arrive pas à être auto entrepreneur parce que ce n’est pas simple d’être aussi autonome. Pour réussir à tout gérer il va falloir être organisée mais surtout très motivée.

Article lié : 5 conseils pour travailler efficacement de chez soi

On n’est pas toujours pris au sérieux

Nous sommes en 2017, bientôt 2018, et pourtant les gens ont encore des difficultés à prendre en compte le fait qu’être blogueuse est un métier. Alors il faut savoir faire face à la réaction des gens et leur expliquer concrètement ce que l’on fait, comment on gagne de l’argent etc. Et surtout que oui, c’est un véritable métier.


pub

Savoir dire non est indispensable

On va vous proposer énormément de choses mais pour votre crédibilité et pour garder la confiance de votre lectorat il est important de savoir dire non. De ne pas accepter toutes les propositions et même si on vous propose de l’argent. Quand vous trouvez qu’une offre ne vous correspond pas, que les conditions d’une collaboration ne vous conviennent pas etc. il ne faut pas hésiter à le dire. Si votre interlocuteur est ouvert à la discussion c’est tant mieux. Sinon eh bien tant pis pour eux. Vous aurez au moins garder une ligne de conduire respectable.

Article lié : Comment Pinterest a transformé le trafic de mon blog ?

Il important d’avoir une carapace

J’en ai déjà parlé dans un article mais lorsque l’on est présent sur internet on s’expose à la critique. Et pas toujours constructive. Il faut avoir une carapace parce que c’est ce qui va permettre de gérer le genre de situation où une personne serait désobligeante. Réussir à ne pas laisser un mauvais comportement avoir une incidence sur notre humeur n’est pas simple mais je pense que cela s’apprend. Il faut apprendre à ne pas se soucier de l’avis des mauvaises personnes, d’autant qu’en général elles ne représentent qu’1% de notre communauté.

Article lié : Pourquoi il faut se construire une carapace en tant que blogueuse

S’adapter est la clef

Si on veut durer il faut s’avoir s’adapter. Aux tendances, aux changements, aux nouveautés…. C’est un métier qui implique d’être créatif et flexible. Il faut faire de la veille, être à l’affut de l’actualité et surtout suivre les nouveautés des réseaux sociaux. Plus on est renseignée, plus on est à même de comprendre et d’en tirer le meilleur. Si vous avez peur d’expérimenter de nouvelles choses vous ne risquez pas d’évoluer non plus. N’ayez pas peur du changement et de sortir de votre zone de confort. C’est ce qui va vous aider à booster votre créativité.

Article lié : Ce que l’algorithme Instagram nous a appris

Êtes vous blogueuse professionnelle ? Souhaitez vous le devenir ?

SHARE:


47 réponses à “Blogueuse professionnelle : ce qu’il faut savoir”

  1. Passionnant ton article comme toujours ! Ce serait un de mes rêves perso…

    Léa-Marie

  2. Ines & Lola dit :

    Coucou, j’ai crée un blog il y a un mois, mais je n’ai vraiment aucune visites et j’ai l’impression que mon travail n’aboutit à rien ! J’ai beau me dire que ça marchera, mais non !

  3. Coucou ma belle Safia !
    J’admire celles qui sont blogueuses professionnelles je vois très bien toute la charge de travail qu’il y a derrière et même si on se dit que c’est un rêve clairement derrière le décor il se passe beaucoup de choses j’en doute pas ! 🙂 Je te félicite de réussir à trouver un équilibre pour le moment j’envisage pas d’être blogueuse professionnelle mais à l’avenir pourquoi pas ! 🙂
    Merci ma douce <3

  4. Joyful Dreams dit :

    Encore un article génial 🙂 Merci pour ces précieux conseils 🙂 Je ne suis pas blogueuse professionnel, mais j’aimerais bien le devenir, enfin ce n’est pas non plus mon but numéro 1, j’aime avant tout bloguer pour l’écriture, le partage, ETC. Mais c’est vrai qu’en faire un métier ça me fait rêver 🙂

    • Ahah il n’y a rien de mal à vouloir devenir blogueuse pro ne t’inquiète pas, ce n’est pas parce qu’on le souhaite que le partage, l’écriture et l’échange ne sont plus une priorité 🙂 En tout cas puisque ça te fait rêver je te souhaite d’y arriver 😀

  5. Cindy dit :

    Hello, moi j’aimerais bien le devenir mais j’ai l’impression que c’est un rêve inatteignable. Pour le coup, je sortirais vraiment de ma zone de confort, car actuellement j’ai un travail qui me permet de bien vivre. Mais je pense que je n’en suis pas encore là dans ma vie de blogueuse. Peut-être avec encore quelques années de blogging au compteur…
    Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous :). Bonne continuation !

    • Peut-être à l’avenir oui… Après tu peux tout à fait, si tu en ressens l’envie/le besoin, monétiser ton blog et garder ton métier à côté 😀 Ca va demander de savoir gérer les deux pendant un temps mais ce n’est pas impossible, ça te permettra de savoir si tu as la possibilité de laisser tomber ton métier pour devenir blogueuse pro ou pas 🙂

  6. Je n’aurais pas mieux résumé!
    Ce n’est pas facile tous les jours mais il faut savoir s’adapter.
    Cela passe aussi par le refus et le besoin de couper de temps en temps.
    Bisous, belle journée.

  7. Merci Safia pour cet article, je pense me mettre à mon compte pour mon blog et mon activité de webdesigner du coup je me renseigne un max 🙂 merci de tes conseils bisous 🙂

  8. Olivia dit :

    Merci pour cet article, même si j’aurais aimé qu’il soit plus approfondi… Le revenu des blogueurs pro reste très tabou en France, alors que ce serait intéressant d’avoir au moins quelques chiffres. J’ai toujours pensé qu’il fallait publier chaque jour et avoir au moins 10 000 abonnés (actifs !) pour se lancer en tant qu’auto-entrepreneur. Ma cousine a un blog beauté depuis des années et même si elle reçoit régulièrement des produits ce n’est pas cela qui peut la faire vivre…

    • Je ne compte pas parler de chiffres, j’estime que mon salaire m’appartient et que je n’ai pas à l’afficher sur internet… Non pas parce que c’est tabou mais plutôt parce que c’est personnel. Il y a certaine curiosité en ce qui concerne les blogueurs, youtubeurs etc. qu’il n’y a pas pour les autres métiers, c’est assez drôle ^^ Pour moi il est important de mettre une limite et de garder sa vie privée, privée 😀
      On peut très bien vivre en étant blogueuse, ou on peut avoir du mal, chaque personne est différente et chaque personne à sa façon de faire. Pour ce qui est du reste j’ai personnellement expliqué dans plusieurs articles qu’on avait pas besoin de publier tous les jours pour générer du trafic. Ce qui importe c’est d’avoir du monde qui lit le contenu, quant au 10 000 abonnés je ne sais pas vraiment d’où ils sortent ^^ honnêtement à partir du moment où tu es en mesure de créer tes propres produits pour les vendre, tu peux monétiser ton blog. A partir du moment où les propositions de collaborations proposent une rémunération tu peux monétiser ton blog… Il y a des personnes qui bloguent depuis des années et qui ne monétiseront jamais leur blogs, d’autres qui bloguent depuis 1 ou 2 ans et qui le monétisent déjà. Ca dépend surtout de l’utilisation que l’on fait de son blog! Si tu veux en savoir plus sur les blogs je t’invite à regarder la catégorie “Blogging” de mon blog 😀

      • Missyakk dit :

        Je reprends une de tes phrases qui me semble assez contradictoire “Non pas parce que c’est tabou mais plutôt parce que c’est personnel. Il y a certaine curiosité en ce qui concerne les blogueurs, youtubeurs etc. qu’il n’y a pas pour les autres métiers, c’est assez drôle”.
        Si l’on considère le fait d’être blogueuse professionnelle comme un métier à part entière, c’est normal que les gens se posent des questions sur les salaires. Il me semble tout à fait judicieux d’avoir une fourchette de salaire indicative (pas le montant exact bien entendu) comme on aurait pour n’importe quel autre métier. Si tu regardes les fiches métier / orientation destinés aux étudiants pour devenir par exemple chirurgien, plombier etc… tu trouveras toujours une fourchette de salaire pour donner une idée. L’argent en France est tellement tabou et c’est vraiment inutile. Je me souviens d’une blogueuse pro qui expliquait comme ça marchait avec les rémunérations sans donner le montant de son salaire personnel, de cette façon, les lecteurs ont pu se faire une idée. Il n’y avait pas de voyeurisme, c’était juste à titre informatif.

        • Étant Freelance le salaire n’est jamais le même comme je le dis dans l’article. Donc comment déterminer combien gagne une blogueuse ? Il n’y a pas de tranche de tarifs tout simplement parce que les blogueuses fixent elles même leurs tarifs ou s’arrangent avec leurs clients. Donc je n’aurais aucune légitimité à dire telle chose se facture à tel prix, parce que ça ne sera pas la même chose pour toutes. Tu vois ce que je veux dire ? Ca n’a rien à voir avec le fait d’être tabou, ce n’est juste pas possible à déterminer. Chacune fait en fonction de ses statistiques, de son engagement, de la requête de son client… Personne ne nous a fournit une charte à suivre, comme c’est un métier nouveau il n’y a rien pour nous guider nous même. Je t’avoue que personnellement je prends en compte tous ces facteurs et je me renseigne auprès d’autres blogueuses, à savoir combien elle facture telle chose etc. et je l’adapte à mon cas et à ce qui me parait juste. Après si tu veux savoir grâce à quelle prestation une blogueuse gagne de l’argent il y a des centaines d’article là dessus donc je ne m’y suis pas attardée, mais si ça t’intéresse je te conseille le blog BlogByYourself.

  9. Estelle dit :

    Merci safia pour cet article …top comme a ton habitude.
    Tu expliques très bien les raisons pour laquelle…. je ne pense pas devenir blogueuse pro un jour. Ça peut paraitre fou mais j’ai un autre métier qui m’assure un revenu fixe qui me rassure et je ne me vois pas “courir le cachet” et vivre de manière incertaine financièrement. Certes il y a blogueuse et blogueuse comme on dit mais je pense qu’en ne monétisant pas mon blog j’ai la sensation de pouvoir rester neutre dans mes avis et de pouvoir refuser des demandes de partenariat. Ça peut paraitre prétentieux mais j’ai retirer une certaine satisfaction en refusant une enième demande de test de “boisson miracle détox qui font maigrir qui rendent plus jeune etc…..”. Je ne me vois pas faire un partenariat avec un produit qui ne me correspond pas. Et est-on vraiment libre quand une marque nous rémunère pour sa pub ? Pour autant je suis d’accord qu’un blog demande beaucoup de travail et que tout travail mérite salaire. Peut être qu’un jour de franchirait ce pas et je n’hésiterais pas à relire tes articles.
    Longue vie à ton blog et merci pour tes conseils
    Estelle

    • Ca ne parait absolument pas fou Estelle et je comprends ton point de vue! Je suis d’ailleurs ravie d’avoir un avis comme le tiens qui permet de soulever de nouvelles questions et de voir les choses d’une autre manière 🙂 Personnellement – du moins pour le moment – je n’ai pas eu de mauvaise expérience avec un partenariat, mon interlocuteur a toujours été ouvert et m’a permis de dire/modifier ce que j’avais envie mais effectivement j’ai déjà eu des propositions où parmi les conditions ils étaient inscrits que je devais parler positivement de la marque etc. et c’est vrai que cela peut pousser la blogueuse à dire/écrire des choses qu’elle ne pense pas et dans ce cas là c’est vraiment dommage. Rester authentique et vraie avec sa communauté devrait rester une priorité…
      Merci pour ton retour en tout cas!
      Bises

  10. Aurélie dit :

    Coucou ,
    Très bon article (comme tous tes autres articles d’ailleurs !). Tu as la chance de vivre de ta passion ! J’aurais bien aimé être blogueuse professionnelle mais pour le moment c’est pas trop possible étant donné que je suis étudiante et qu’au quotidien ce n’est pas toujours facile de gérer les études et le blog mais j’arrive à m’y faire.
    En tous cas ton article montre pas mal l’envers du déco de la blogueuse professionnelle , que ce n’est pas tout beau tout rose , mais qu’il faut persévérer surtout quand on a la chance de vivre de sa passion. Bisous 🙂

  11. Hello ! Ton article est top car il résume bien les choses 🙂 Je reste convaincue que vivre uniquement de son blog est un peu utopique en 2017, même si on reçoit des offres d’articles sponsos ça reste incertain et en plus il faut que l’offre colle à notre ligne édito etc … Tu as raison de parler de création de produit car au final on est plus dans une démarche passive en faisant cela mais bel et bien dans une démarche active de création de produit et donc d’entreprise. Suffit pas d’avoir un statut pour dire qu’on est “pro” il faut je pense voir un peu plus loin et essayer de trouver quelque chose de complémentaire à vendre / proposer pour pouvoir justement, vivre de sa passion ou en tout cas en tirer quelque chose d’intéressant ! Pour ma part, je vais me lancer cette année justement, j’ai un peu peur mais hâte aussi, de voir, si cette expérience sera faite pour moi … ou pas ! Bisous et passe de très bonnes fêtes 🙂

    • C’est exactement ça ! Si on a pas de produits à vendre ou une boutique il reste vraiment compliqué de se faire un salaire… En tout cas je te souhaite du courage et j’espère que l’aventure te plaira, ça fait un peu bizarre de se lancer là dedans mais c’est gratifiant, on a l’impression d’avancer et c’est une belle expérience 😀

  12. Coucou Safia ! Merci beaucoup pour cet article très explicatif, je ne savais pas du tout que les collaborations pouvaient mettre autant de temps à payer… Comme tu le dis, il y a des hauts et des bas ! Je t’avoue que quand je vois ma maman créer plein de petites choses merveilleuses, et de voir qu’elle s’est lancée dans sa propre entreprise, cela me fait rêver aussi, j’aimerais bien un jour vivre de mes propres créations. De toute manière, ce n’est pas grâce aux CDDs aléatoires que j’effectue en grande distribution que je peux vivre décemment… j’espère un jour pouvoir sortir de ce cercle vicieux, alors pourquoi pas ! <3 Gros bisous, passe de belles fêtes !

  13. Lou-Anne dit :

    Mon dieu Safia j’adore toujours autant ta façon d’écrire. C’est un excellent article qui nous montre une réalité dure avec une douceur touchante. Pour l’instant, être blogueuse professionnel n’est pas dans mes projets mais pourquoi pas!

    Pleins de bisous,
    Lou-Anne

  14. Lilouuuu dit :

    Coucou, ton article était très intéressant !
    J’aurais une petite question, comment at tu fais pour mettre une suggestion d’article en fin d’article ? Je ne trouve pas de jolis plugin, et j’aimerai également avoir une newsletter mais je ne sais pas quel plugin prendre, lequel utilises tu ?
    Merci d’avance
    Gros bisous

  15. Encore un super article! J’aimerai beaucoup pouvoir un jour pouvoir me mettre à mon compte et gagner ma vie grâce à mon blog, ce serait vraiment top. Je me remet pas mal en question en ce moment et je me rend compte au fur et à mesure du temps que c’est le seul métier que j’aimerai faire chaque jour et pour lequel je voudrais me lever chaque matin. Tu as de la chance, j’espère pour toi que ça continuera comme ça pour toi!

    Des bisous

  16. Sophie's Way dit :

    J’aimerais beaucoup aussi, mais surtout j’aimerais faire ce que j’aime et pour ça il faut que je me trouve 🙂 Déjà 2018 sera l’année de la passion ! Je veux faire ce qui me plait et y mettre de plus en plus de coeur dedans 🙂 !

  17. Fens dit :

    Super article. Ce serait aussi un de mes rêves. Et grâce à des articles comme celui çi on peut vraiment avoir une idée plus complète de ce métier.

  18. Super article Safia merci beaucoup 😻

  19. Très bon article. Même si cela ne fait pas partie de mes projets, je n’ai pas pu m’empêcher de venir le lire, sans regret. On te dit que tu as de la chance de vivre de ton blog, eu, désolé. Car, je ne suis pas d’accord, ce n’est pas de la chance, c’est du boulot !!!! Beaucoup de boulot pour avoir un blog qui fonctionne. Alors félicitations !!!!!

  20. nina dit :

    Coucou Safia un article intéressant qu’on envisage ou pas de devenir blogueuse pro. Pour ma part je ne m’en sens pas capable car je doute trop de moi … Je continue à créer mes bijoux en Fimo et á les vendre aux copines et le blog est une passion á part. Des bisous et belle continuation à toi dans cette aventure.

  21. fanny dit :

    je pense comme dans tous métiers attisant ou free lance la patiente et de rigueur pour ce faire connaitre. Merci pour cette article

  22. Marine dit :

    Encore un article très constructif ! J’adorerais être auto entrepreneuse ! Je fais d’ailleurs des études de commerce et vois tu, je me dis là même chose quand on en parle en classe. C’est quelque chose qui m’attire énormément. Mais évidemment il me reste des tas de choses à apprendre ! 😊

  23. Chicky Tahiti dit :

    Merci pour cet article qui reflète exactement le métier d’auto-entrepreneur.
    Bloguer, je le fais depuis tout récemment… mais je me suis reconnue en tant que photographe professionnelle. En effet, beaucoup de personnes pensent que ce n’est pas un “vrai” métier et bien évidemment, quand j’expose mes photos en ligne, je m’expose aussi aux critiques !

    Justement, j’ai écrit un article il y a quelques semaines mais que je n’ai toujours pas publié… mais qui vont dans le même sens que ce que tu dis ici 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Must-Haves