Je suis blogueuse professionnelle depuis plusieurs mois maintenant, j’avais d’ailleurs pensé à vous faire un article sur le fait de devenir autoentrepreneur quand on veut monétiser son blog mais Notuxedo l’a fait très récemment et son article est très complet. Donc je vous y renvoie si jamais les démarches vous intéressent!

Depuis que j’ai décidé de franchir cette étape, je me sens libre. Je fais ce que j’aime et ça me parait irréel. Chaque jour est différent et je suis vraiment contente (et consciente) d’avoir la chance de faire un boulot que j’aime. A côté de cela, comme dans tout travail il y a certains aspects qui ne font pas autant rêver. Et c’est ce que j’ai décidé de mettre en avant aujourd’hui. Pour que, si vous souhaitez vous aussi vous lancer un jour, vous ayez toutes les cartes en main!

Blogueuse professionnelle : ce qu'il faut savoir avant de se lancer.

Blogueuse professionnelle, ce qu’il faut savoir

Les revenus ne sont pas fixes

Contrairement à un job de salarié, lorsque l’on est blogueuse professionnelle, et donc Freelance, nos revenus ne sont ni garantis ni fixes. Il y a différentes manières de gagner de l’argent : l’affiliation, les articles sponsorisés, la publicité etc. La vérité c’est que lorsque l’on effectue l’une de ces prestations, on n’est pas payé immédiatement. On envoie la facture et le client à 45 jours pour payer, et il arrive malheureusement qu’ils mettent plusieurs mois à le faire.

Plusieurs mois pendant lesquels la blogueuse n’a pas l’entrée d’argent qu’elle espérait. Sauf, si bien sûr elle vend son propre produit. Quand on a sa propre boutique et que l’on vend des choses que l’on a réalisé on obtient dans ce cas là, immédiatement ces gains. Et ça, c’est honnêtement un plus. Donc ce que je recommanderais personnellement c’est de ne pas compter sur des collaborations pour se faire un salaire. D’abord vous ne savez pas combien vous en aurez par mois, mais en plus vous n’aurez pas immédiatement votre gain.

Article lié : Comment rester active tout en travaillant derrière un bureau

On peut être soumise à beaucoup de pression

Il y a différents types de pressions que l’on peut vivre lorsque l’on est blogueuse professionnelle. D’abord celui de rester créative et de continuer, mois après mois, à créer du contenu de qualité. Que ce soit en article, en photo ou autre. Être créative c’est être sûre d’avoir un rythme régulier.

A côté de cela il y a également la pression que nous mettent les personnes avec qui on collabore. Je pense notamment à celles qui relancent 5 jours après la réception du colis pour avoir une publication. Alors que concrètement, personne n’a le temps de tester un produit en aussi peu de temps… Et en plus de cela, les mails ne sont pas toujours aimables. Il faut donc savoir gérer ce genre de pression et surtout savoir rester professionnelle et cordiale.

Il faut être motivée

Quand on est blogueuse professionnelle notre entreprise c’est nous-même. Il n’y aura personne pour nous dire de nous lever le matin, d’arrêter de prendre des pauses, de rester concentré etc. Tout le monde n’arrive pas à être auto entrepreneur parce que ce n’est pas simple d’être aussi autonome. Pour réussir à tout gérer il va falloir être organisée mais surtout très motivée.

Article lié : 5 conseils pour travailler efficacement de chez soi

On n’est pas toujours prise au sérieux

Nous sommes en 2017, bientôt 2018, et pourtant les gens ont encore des difficultés à prendre en compte le fait qu’être blogueuse est un métier. Alors il faut savoir faire face à la réaction des gens et leur expliquer concrètement ce que l’on fait, comment on gagne de l’argent etc. Et surtout que oui, c’est un véritable métier.

Savoir dire non est indispensable

On va vous proposer énormément de choses mais pour votre crédibilité et pour garder la confiance de votre lectorat il est important de savoir dire non. De ne pas accepter toutes les propositions et même si on vous propose de l’argent. Quand vous trouvez qu’une offre ne vous correspond pas, que les conditions d’une collaboration ne vous conviennent pas etc. il ne faut pas hésiter à le dire. Si votre interlocuteur est ouvert à la discussion c’est tant mieux. Sinon eh bien tant pis pour eux. Vous aurez au moins garder une ligne de conduire respectable.

Article lié : Comment Pinterest a transformé le trafic de mon blog ?

Il important d’avoir une carapace

J’en ai déjà parlé dans un article mais lorsque l’on est présent sur internet on s’expose à la critique. Et pas toujours constructive. Il faut avoir une carapace parce que c’est ce qui va permettre de gérer le genre de situation où une personne serait désobligeante. Réussir à ne pas laisser un mauvais comportement avoir une incidence sur notre humeur n’est pas simple mais je pense que cela s’apprend. Il faut apprendre à ne pas se soucier de l’avis des mauvaises personnes, d’autant qu’en général elles ne représentent qu’1% de notre communauté.

Article lié : Pourquoi il faut se construire une carapace en tant que blogueuse

S’adapter est la clef

Si on veut durer il faut s’avoir s’adapter. Aux tendances, aux changements, aux nouveautés…. C’est un métier qui implique d’être créatif et flexible. Il faut faire de la veille, être à l’affut de l’actualité et surtout suivre les nouveautés des réseaux sociaux. Plus on est renseignée, plus on est à même de comprendre et d’en tirer le meilleur. Si vous avez peur d’expérimenter de nouvelles choses vous ne risquez pas d’évoluer non plus. N’ayez pas peur du changement et de sortir de votre zone de confort. C’est ce qui va vous aider à booster votre créativité.

Article lié : Ce que l’algorithme Instagram nous a appris

Êtes-vous blogueuse professionnelle ? Souhaitez-vous le devenir ?